Arkadia, Helsinki

La librairie comme jamais vue

 

11h du matin. La pancarte sur la porte d’entrée de la librairie Arkadia indique encore « fermée ».

 

Ian Bourgeot, propriétaire des lieux souriant, nous invite à entrer. Nous descendons quelques marches pour découvrir un vaste sous-sol aménagé, un « ancien abri de guerre ». Les pièces en enfilade hébergent celui qui, ici, règne en maître : le livre.

 

L’endroit est chaleureux, les canapés sont moelleux, et le billard trônant au milieu de la pièce, nous fait les yeux doux.

 

L’histoire commence par un collectionneur…

 

Ian Bourgeotest né en Angleterre. Installé à Helsinki, il a vécu dans pas moins de 9 pays. Il parle 5 langues et s’exprime dans un français parfait. Passionné de livres, ce grand collectionneur également professeur de langues à l’université, a décidé un jour de rassembler tous ses volumes pour se lancer dans la vente de livres d’occasion.

 

Littérature russe, anglaise ou italienne, théologie, histoire ou encore littérature jeunesse, l’endroit foisonne de précieuses trouvailles où chaque ouvrage est un trésor, souvent introuvable ailleurs. « J’ai réussi à mettre la main sur le dernier livre d’une collection que je n’avais, jusqu’ici, jamais réussi à achever » nous raconte une étudiante, béate.

 

Mais comment vit un tel lieu ?

 

« Difficile de se construire une clientèle, nous explique Ian, j’ai donc suivi les conseils d’une amie qui m’a proposé d’organiser des concerts. Avec le bouche à oreille, les artistes sont venus de plus en plus nombreux et aujourd’hui nous en sommes à 1400 spectacles organisés et proposons un événement tous les jours : récitals, concerts de rock, conférences ou interventions d’artiste en tous genres, il y en a pour tous les goûts ! La librairie est aussi louée pour des fêtes, des anniversaires, des mariages dont certains ont même été célébrés dans notre chapelle ! »

 

On aurait presque envie de dire qu’ici c’est un peu tout et n’importe quoi, pourtant quand il s’agit de gestion, Ian révèle une parfaite maitrise. Il contrôle avec aise sa communication, que ce soit sur Facebook, par newsletter ou grâce à son réseau grandissant et n’hésite pas à se faire aider par de jeunes étudiants venus du monde entier. Ian vit modestement des recettes de ses évènements et renouvelle sa collection grâce aux donations de généreux bienfaiteurs tombés, comme nous, amoureux des lieux.

 

 

Un hybride hors du temps et de l’espace

 

Chez Arkadia, on ne se croise pas, on se rencontre. Au détour d’un livre, d’un café, entre un Dickens ou un Tolstoï. On pratique son russe, son français, on parle de la pluie ou du beau temps, « surtout de la pluie à Helsinki », ironise Ian. On caresse Lola la chienne, qui vole souvent la vedette aux livres. Ici chacun est libre d’être ce qu’il veut. On y rentre plus facilement qu’on en sort, et quoiqu’il en soit, on y revient toujours.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>