Mémoire, mémoire…

Partie non négligeable du master, le mémoire professionnel occupe l’esprit des étudiants depuis la rentrée et ce jusqu’en juin voire septembre 2010.  Mais qu’est-ce qui intéresse les M2 IEC cette année ?

La validation du master IEC se fait en partie grâce à la réalisation d’un mémoire professionnel, fruit d’une année de recherches et d’analyse dans des domaines aussi variés qu’inattendus. Les deux orientation présentes dans le master (édition et communication) sont en effet à l’origine d’un spectre particulièrement large de sujets : du culte des antihéros dans les industries culturelles à l’étude de la propagande et de ses techniques de manipulation en passant par la relation auteur/éditeur, le livre d’art ou encore les nouvelles communications liées au web 2.0…

Autant de sujets directement liés à l’actualité sociale, culturelle et professionnelle des étudiants pour qui l’expérience professionnelle (via l’apprentissage ou les stages) est un vrai plus pour ce travail de recherche. C’est un fait, la majorité des mémoires IEC de l’année 2010 s’appuient sur une étude de cas centrée sur l’entreprise de l’étudiant, ce qui rend ce travail à la fois universitaire et professionnel. À première vue difficiles à concilier, ces deux domaines se complètent pourtant de manière efficace en s’illustrant mutuellement, l’un renvoyant quasi systématiquement à l’autre dans un jeu de miroirs plus que jamais propice à une réflexion fertile.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>