Pourquoi le studio Walrus me donne envie de me plonger dans les ebooks ?

Alors que les ebooks cartonnent outre-Atlantique, les Français semblent avoir plus de mal à franchir le pas. L’arrivée d’acteurs audacieux et engagés dans le milieu pourrait bien changer cela. Présentation de l’un d’entre eux, le studio de création Walrus.

 

Dans le tourbillon du livre numérique, certaines têtes sortent mieux la tête de l’eau que d’autres. Studio de création d’ebooks depuis 2010, Walrus s’est imposé comme un acteur majeur sur le marché français, tant par la qualité de son catalogue que par la réflexion qui anime sa démarche. Parce que voilà : il y a les frileux qui trempent leurs orteils dans le bain du numérique car le courant les y entraîne, et les autres, moins nombreux, qui s’y jettent en faisant des bombes. Alors, pourquoi Walrus me donne envie de m’y plonger ?

Parce que le Morse est sexy.

Chez Walrus, l’apparence, c’est important. Encore heureux puisque le studio, non content de publier ses propres titres, offre ses services en proposant son savoir-faire aux autres maisons. Le site est révélateur de l’identité visuelle de Walrus. Le Morse nous sourit de ses deux dents sur chaque page, faisant fondre mon cœur de midinette. Me voilà donc inscrite à la newsletter, moi qui pensais ne plus me faire avoir ! Surtout, Walrus ne se contente pas de faire de son site web une longue dissertation sur ses bonnes pratiques. Ils l’ont bien compris : avec le numérique, pas besoin d’être bavard pour s’adresser à son public (et puis, Twitter est là pour ça). Les courtes vidéos pullulent, me faisant saliver sur le travail léché du morse qui explore des univers aux ambiances variées.

Parce que le Morse est intéressant.

logo collection micro de Walrus

Les logos de la collection « Micro Walrus »

Attirée par les visuels et intriguée par des mots clés à base de zombies, je m’aventure du côté du catalogue. L’ensemble m’apparaît comme un énorme brassage de ce que toute personne de ma génération un tant soit peu geek apprécie : du zombie donc, mais aussi de l’alien, du Lovecraft, du nazi à abattre… Autant d’éléments propices à une bonne aventure mâtinée d’horreur. Le concept du livre dont vous êtes le héros reprend du service grâce aux possibilités offertes par le lien hypertexte. La collection Micro Walrus, élaborée à partir de textes courts pour nous distraire sur le siège du métro ou des toilettes, est un bon résumé de ce que fait le studio : du fantastique, de la fantasy, du pulp, de l’amûr et de la SF. Il est vrai que la littérature de genre, destinée avant tout au divertissement, fonctionne particulièrement bien en version numérique, ainsi que l’ont découvert Bragelonne ou Harlequin… Et Walrus met un point d’honneur à poursuivre sans cesse sa réflexion sur le numérique.

Parce que le Morse est engagé.

Dans le catalogue du Morse, quelques titres se détachent du reste. Créez des ebooks avec Sigil, L’Autopublication : le guide : Walrus a des compétences et n’hésite pas à le faire savoir. Si ces titres pratiques sont payants, le blog du Morse, lui est bel et bien gratuit et est une mine d’informations pour qui s’intéresse au livre numérique. L’éditeur partage ici ses réflexions sur l’édition numérique en se basant sur son expérience concrète et n’hésite pas à remettre ses pratiques en question. Que le sujet porte sur le prix de l’ebook, sur le format EPUB, ou sur l’expérience de lecture numérique, on voit que le Morse connaît son sujet. D’ailleurs, le premier numéro de son magazine numérique a vu le jour et propose un petit condensé de culture web.

Du coup, ça donne quoi ?

Habituellement trop chers, pas vraiment novateurs, les livres numériques n’ont pas encore convaincu le public. Encore faudrait-il qu’ils soient adaptés au support, à la nouvelle façon de lire qui en découle et aux pratiques des lecteurs. Heureusement, Walrus, éditeur hyperactif et engagé, s’est retroussé les manches et propose du contenu divertissant, peu cher (entre 0,99 et 4 euros le plus souvent) et soigné. Le temps nous dira si les ebooks rentreront dans les mœurs ou s’ils resteront une belle expérience. En attendant, moi, j’y crois un peu plus.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>