Une région en Or #1

Je suis arrivée à Paris l’année de la sortie au cinéma du très grand film Bienvenue chez les Ch’ti, j’ai d’ailleurs encore envie d’étriper Dany Boom et ses acolytes pour les doux et savoureux clichés qu’il a permis de diffuser.

Non, dans le Nord il n’y a pas que des corons.
Non, dans le Nord le Nord on ne mange pas que des frites.
Non, dans le Nord on est pas tous pédophiles, chômeurs et consanguins.

Alors, cinq ans après je veux vraiment  vous souhaiter bienvenue chez les Ch’ti  en vous proposant de chouettes endroits  à visiter et d’agréables expériences à partager dans ce plat pays qui est le mien.

Il faut d’abord le rappeler, le Nord a pour préfecture Lille. Capitale des Flandres elle regroupe 1,1 million d’habitants. Au cœur de l’Europe, située en TGV  à une heure de Bruxelles et Paris, deux de Londres cette grande métropole se caractérise par son architecture étonnante, ses lieux culturels incontournables,  le dynamisme de sa population et sa gastronomie.

Grand Place de Lille

Lille a toujours été une grande cité marchande. Ville manufacturière, la révolution industrielle en fait un pôle incontournable de la création textile. Dès les années 1960 le déclin des fabriques entraine une difficile période de crise, de laquelle Lille est sortie depuis une vingtaine d’années. Avec son nouveau quartier d’affaires, Eurallille, l’arrivée du TGV et celle de l’Eurostar au milieu des années 1990 la ville se métamorphose rapidement. En 2000 Lille accueille 100 000 étudiants ce qui fait d’elle une ville dynamique et festive, et c’est son classement comme Ville d’art et d’histoire, la même année que sa participation à Capitale Européenne de la Culture (2004) qui signe réellement son renouveau.

Lille et ses alentours souffrent de mauvaise réputation. Les savantes idées reçues affirment qu’il y fait froid, pluvieux (mais que c’est pas grave parce que les gens ont le soleil dans leur cœur). Et bien, cela n’est pas totalement faux : « on rencontre à Lille les principaux traits des climats tempérés océaniques : les amplitudes thermiques saisonnières sont faibles, les précipitations ne sont négligeables en aucune saison. Les hivers y sont doux et les étés frais », on ne se rend donc pas dans le Nord pour flâner au soleil, on le sait. Mais il y d’autres raisons de s’y rendre.

La culture :

La région Nord-pas-de-Calais propose plus d’une centaine de musées, dont 45 classés « musées de France », ce qui fait d’elle la région la plus importante, après l’île-de-France, en matière de proposition culturelle.  D’ailleurs, son président se plaît à la nommer « la région des musées » et pense à développer un système de pass 1/2/3 jours qui permettra d’accéder plus facilement aux expositions.

Voici un panel des musées à ne pas rater :

Louvre-Lens, 99 Rue Paul Bert / 62300 Lens / http://www.louvrelens.fr/

Louvre Lens

Ouvert au cœur de la cité minière ce musée est le manifeste de ce qu’est la muséologie de demain. On flâne dans la Galerie du Temps où les œuvres du monde entier dialoguent en parfaite harmonie. L’architecture, les partis pris scénographiques et les innovations numériques de ce nouveau lieu en font une sortie incontournable. Le New York Times place Lens en 26ème position des villes à voir en 2013, alors que Paris est 46ème ! Avec ses 350 000 visiteur depuis décembre, le Louvre-Lens est désormais  le premier musée de province ! La prochaine exposition temporaire sera consacrée à Rubens, le grand maître de la peinture flamande. Une occasion de revoir ses œuvres sous la lumière zénithale offerte par le lieu.

D’accord, Lens n’est pas une cité glamour, les houillères ont fait de cette ville le terrain de l’industrie paternaliste où seuls les loisirs apportés par le foot et les pigeons avaient leur place. D’accord Lens c’est triste, de nombreux corons y sont encore fermés. D’accord Lens inquiète.
Mais désormais, Lens est riche du Louvre et c’est à une heure de Paris !

Palais des Beaux-Arts de Lille, Palais des Beaux-Arts / Place de la République /  59000 Lille / http://www.pba-lille.fr/

Palais des Beaux Arts de Lille

Le Palais des Beaux-Arts de Lille est un grand musée européen, situé au centre de la capitale des Flandres, place de la République, face à la préfecture, ce palais regorge de trésors. La peinture flamande y est particulièrement bien représentée avec notamment trois très beaux tableaux de Rubens. Ils m’étonnent toujours par leur grandeur. Ce musée riche d’œuvres variées permet une visite au cœur de la belle ville de Lille.

D’accord, les Beaux-Arts au sens classique du terme peuvent paraître ennuyeux. Mais le Palais a su depuis quelques années mettre en avant ses espaces avec les majestueux lustres de Gaetano Pesce qui nous accueillent avec chaleur et douceur dans cet espace incontournable de la vie lilloise.

LAM, 1 allée du Musée / 59650 Villeneuve d’Ascq / http://www.musee-lam.fr/?parent=3

Lam

Voici le musée de mon enfance, j’y ai passé nombre de dimanches entre le parc du Héron, tout proche, et les sculptures monumentales des jardins du musée. Bonheur nordique.

Le musée d’art moderne de la ville de Lille possède une collection très intéressante d’œuvres du XXème siècle. Son architecture est surprenante, entre verdure et  briques rouges,  on monte et descend les niveaux et demi-niveaux.
Depuis peu le LAM s’est doté d’une nouvelle aile consacrée à l’Art Brut, sa collection y est très riche et on peut approcher les création rares de ces artistes hors normes appartenant à ce courant du XXème siècle trop mal connu.

D’accord, L’Art Brut, c’est pas facile d’accès, il faut lire les textes de Buffet pour bien l’appréhender. Mais dès que l’on met de côté les tergiversations philosophiques sur « qu’est-ce que l’art brut » on apprécie la beauté des œuvres proposées par Madge Gil ou Augustin Lesage.

La Piscine,  23, rue de l’Espérance / 59100 Roubaix / http://www.roubaix-lapiscine.com/

La Piscine

Ici l’un des plus beaux musée que je connaisse, sa lumière y est fascinante et les espaces consacrés aux expositions hors du commun. Quand je pense que ma famille y a appris à nager… Le Musée de la Piscine possède une collection permanente d’objets industriels mais surtout de pièces de peinture sublimées par l’éclairage et les espaces incroyables offert par son bâtiment art déco.

Ce musée s’est différencié ces dernières années par la qualité de ses expositions, avec la première consacrée à Picasso ou la dernière mettant en relief la peinture de Chagall.

D’accord, Roubaix… cette ville semble aussi sexy que Lens. Et pour cause, Lens a été dévasté par la crise du charbon, Roubaix par celle du textile. Aujourd’hui Roubaix est une ville en pleine mutation où cent nationalités se côtoient dans un paysage industriel fait de poutres et de briques rouges. Roubaix possède un sublime parc accueillant une des plus belles villa de Mallet-Stevens et de nombreuses maisons bourgeoises de la Belle Epoque.

Musée Matisse, Palais Fénélon  11 Place du Commandant Édouard Richez / 59360 Le Cateau-Cambrésis / http://museematisse.cg59.fr/fr/Accueil/tabid/40/Default.aspx

matisse

Imaginiez-vous qu’un musée Matisse se trouvait dans les contrées septentrionales de la France ? Et bien pourtant…
Ce musée situé en plein Cambrésis recèle de moult trésors signé par le grand peintre de la couleur et de la matière.  Matisse, s’il est connu pour ses peintures de Collioure est un enfant du Cateau, né dans le Nord en 1869. Le musée éponyme abrite 170 œuvres signées par le peintre, exposée chronologiquement elles permettent la découverte de la vaste création du maître. Gouaches, acryliques, découpages… le panel y est large.

Le Cateau vous permettra de pénétrer dans les campagnes nordiques, giboyeuses, vertes à la faune et la flore si variée que les propositions culturelles du bassin qui les accueille.

Centre historique minier,  rue d’Erchin / 59287 Lewarde / http://www.chm-lewarde.com/fr/index.html

Lewarde

Encore un étonnant musée proposé par la région. Fière de son patrimoine industriel, Lewarde a eu la bonne idée de transformer une ancienne mine. Dans un parcours didactique les anciens mineurs emmènent le public dans les entrailles de leur ancien lieu de travail, sous terre à la découverte des hostilités des houillères. Ce musée, fournit de témoignages, photos ou attributs de travailleurs explique avec pédagogie et simplicité la laborieuse tâche effectuée par des générations d’homme.

Depuis un an environ le bassin minier appartient au patrimoine mondial de l’UNESCO cela ne change en rien le rapport des habitants de la région avec leur histoire mais c’est susceptible de vous convaincre de la beauté de ces lieux industriels.

Les paysages et la gastronomie du Nord-Pas de Calais font également partie du patrimoine de cette région incomparable, pour découvrir ces autres aspects je vous propose de me me retrouver dès le 30 avril en suivant ce lien: http://www.masteriec.fr/blog/2013/04/23/une-region-en-or-2/

 

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>