Portrait d’une ex-étudiante

La fin d’année arrive à grand pas et beaucoup d’entre nous se posent la question de l’après-master : qu’allons nous devenir ? Pour les sceptiques, sachez qu’il y a une vraie vie après le master, la preuve en portrait avec une ancienne du master.

Un parcours sans faille
Après une licence de lettres et d’histoire, Élisa se mit rapidement en quête d’un master professionnalisant afin d’entrer le plus rapidement possible sur le marché du travail. L’idéal était pour elle de trouver une formation dans l’édition ou la communication, et c’est en voyant la double compétence proposée qu’elle se lança à pieds joints dans le master IEC. Bien décidée à acquérir le plus de compétences possible, elle débuta un premier stage de huit mois dans une agence de communication où elle découvrit en coulisse toutes les techniques et les enjeux de la communication.
Pour sa dernière année d’études elle choisit de devenir apprentie et trouva rapidement une place au service presse de la RMN (Réunion des musées nationaux). Grâce à cette expérience, elle découvrit le monde éditorial pour lequel elle ressentit très vite de grandes affinités. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle enchaîna avec un stage de trois mois au service éditorial de la collection Évasion aux éditions Hachette Tourisme.
« Ce stage a été révélateur et a confirmé ma volonté de faire de l’édition ».

Le Graal
Peu de temps après avoir fini son stage aux guides Évasion, Élisa obtint un rendez-vous pour un poste à pourvoir à Hachette Partenariats. Tout se passa alors très vite, un mois à peine après la fin de son stage elle décrocha un CDI pour le job de ses rêves : à la fois dans le domaine éditorial et communicationnel.
La voilà désormais secrétaire d’édition dans une petite équipe constituée de quatre personnes où elle trouva très vite sa place. Hachette Partenariat lui offrit ainsi la possibilité de pleinement utiliser ses deux domaines de compétences et de s’épanouir dans son travail :
« Mon travail s’apparente plutôt à de la gestion de projet, dans le sens où nous sommes l’intermédiaire entre le client et les différents intervenants de la chaîne graphique. »

Perspectives futures
Dans un futur proche Élisa souhaite continuer à évoluer dans l’édition mais si possible au sein d’un service illustré. Elle a aussi de grands projets d’avenir et souhaite très vite évoluer dans le groupe :
« J’aimerais manager une équipe et faire confiance aux gens, comme on a pu le faire avec moi en me donnant l’occasion de faire mes preuves au sein de l’entreprise. »

Une histoire pleine d’espoir pour tous les IECiens et IECiennes !