Masterclasse de Marc Ferrant « Mise en situation de crise » / “Crisis situation in a company” – 14/12/2018

Masterclasse de Marc Ferrant « Mise en situation de crise » / “Crisis situation in a company” – 14/12/2018

À propos de l’intervenant Franco-Britannique, Marc Ferrant a travaillé pour le groupe automobile PSA à la communication et notamment en tant que responsable de la presse internationale et des relations publiques. Spécialiste de la communication de crise, Marc Ferrant est consultant freelance en relations interculturelles ; il travaille avec les médias financiers internationaux et aide à la rédaction des discours des PDG d’entreprise. En plus de ses compétences en tant que consultant, Marc Ferrant est professeur de langue et civilisation allemandes, formateur en langue anglaise en environnement professionnel, traducteur, transcréateur et consultant en communication interculturelle. Il parle et écrit également plusieurs langues : anglais, allemand, espagnol, italien et russe. L’aspect multiculturel de son profil, ainsi que les nombreuses langues qu’il maîtrise lui permettent ainsi de s’adapter à différents environnements de travail et de gérer des projets éditoriaux multilingues.       Gestion de crise : analyse, concepts et théories   Marc Ferrant a tout d’abord demandé aux étudiants de donner des exemples de crises majeures survenues récemment. De nombreux cas ont été évoqués, parmi lesquels celui des Gilets Jaunes, des attaques terroristes, de la crise migratoire, du Brexit, du changement climatique, de l’affaire Carlos Ghosn. À partir de ces exemples, les étudiants ont pu définir les différents types de crises auxquelles un État ou une entreprise peuvent être confrontés : ces crises peuvent être d’ordre politique, économique, diplomatique ou encore écologique. Marc Ferrant a ensuite évoqué les différentes situations de crise auxquelles il a dû faire face dans sa vie professionnelle, en tant que communiquant.   La première crise majeure à laquelle il fut confronté survint alors qu’il travaillait pour le groupe automobile...
Masterclass Booktubers – Une application de Céline Blaché – 07/12/18

Masterclass Booktubers – Une application de Céline Blaché – 07/12/18

     Le 7 décembre a eu lieu la masterclass portant sur l’application « Booktubers » sur le site de Gennevilliers. Pour l’occasion, notre invitée et la créatrice de cette plateforme, Céline Blaché, est venue pour nous la faire découvrir et nous raconter la première édition du Prix Littéraire de l’Imaginaire Booktubers (PLIB).  Présentation de Céline Blaché – Photos : Alixe Desseix      Au commencement de cette aventure, Céline Blaché était à la recherche de béta-lecteurs pour ses textes. Ses recherches l’ont menée à la découverte de la communauté des booktubeurs et de leurs univers aussi variés que nombreux. Elle s’est alors rendu compte de la difficulté de trouver certains booktubeurs, vu qu’il n’existait aucun site pour les répertorier. C’est ainsi qu’elle a décidé, en 2015, de créer une application pour tous les réunir et faciliter les recherches à leur sujet, mais également sur leur travail, leurs communautés, leurs créations…      L’application a pour but de réunir tous les booktubeurs au même endroit afin d’éviter de les chercher pendant des heures. Maintenant BooktubersApp ne répertorie pas seulement blogueurs et booktubeurs, avec la création du PLIB, l’application s’est ouverte aux bookstagrameurs, qui viennent agrandir la communauté des blogueurs littéraires. L’application cherche aussi à donner envie de lire et veut mettre en avant l’utilité des Booktubers. Elle est disponible sur Android, iOS et sur le site web BooktubersApp qui est responsive pour plus de facilité d’utilisation sur les différents supports technologiques. Il y est possible de partager des vidéos, de consulter des profils de blogueurs, d’éditeurs et de re-partager des informations ou des liens. L’application et le site ne sont pas lucratifs...
Masterclass « Studio Jiminy : un parcours entrepreneurial et éditorial » – 30/11/18

Masterclass « Studio Jiminy : un parcours entrepreneurial et éditorial » – 30/11/18

La dernière masterclass de novembre présentait les défis que pose une création d’entreprise.   Ylan de Raspide et Sylvain Ceccaldi sont les deux fondateurs de Studio Jiminy. Ylan de Raspide est le directeur éditorial de la maison. Il était auparavant responsable éditorial chez Pearson France, et parallèlement professeur à l’Université de Cergy-Pontoise. Sylvain Ceccaldi, auparavant freelance dans le domaine informatique, est en charge de la création web-design.   Une maison d’édition multimédia : Studio Jiminy   Fondé il y a 4 ans, Studio Jiminy est un environnement d’apprentissage en ligne de la photographie “une maison d’édition multimédia qui aborde de façon originale et enthousiaste la pratique de la photographie” comme le disent ses fondateurs. L’objectif est de choisir des photographes qui sont reconnus dans leur domaine d’expertise (photo de paysage, de rue, animalière…), et d’aller sur le terrain en immersion avec eux, voir comment ils réalisent leurs œuvres (en mode making off). Le but est de comprendre l’état d’esprit des photographes, et tout ce qui ne s’apprend pas dans un studio. Chaque immersion permet de vivre les coulisses de création de chaque photographe suivi. Ces immersions, appelées “masterclass”, forment les cours proposés par Studio Jiminy. Le support vidéo est parfois accompagné de fiches documentaires et explicatives qui viennent apporter une plus-value à la présentation. Il faut compter environ deux mois de travail pour créer une nouvelle masterclass. Chacune d’elles présente le regard d’un spécialiste sur un grand thème de la photo. C’est la ligne éditoriale défendue par le studio : “une conviction : la photographie est moins affaire de technique que de qualité du regard ; et une volonté...
Les livres intéractifs : entre typographie, loup solitaire et dinosaures

Les livres intéractifs : entre typographie, loup solitaire et dinosaures

Il y a une quinzaine de jours, se tenait au Parc des Expos de Porte de Versailles, la quatrième édition de la Paris Games Week, rendez-vous incontournable pour les nouveautés en matière de jeux vidéo. Une occasion pour mes acolytes et moi, étudiants en édition et multimédia particulièrement préoccupés par le numérique, de voir ce qui se tramait du côté des livres interactifs. C’est sur les stands Jeux Vidéo Made in France et Sony, qu’on a trouvé notre bonheur avec des titres comme Type : Rider, Lone Wolf et Wonderbook. Type : rider : la typographie deux points zéro Le premier, Type : rider est un jeu vidéo de plates-formes développé par le studio français Cosmografik, produit par Arte et Ex Nihilo et édité par Bulkypix. Le jeu est disponible sur iOS, Android, PC et Mac depuis mi-octobre. On se propose d’incarner les deux-points de ponctuation « : » à travers l’épopée de la typographie. C’est un jeu vidéo qui allie le ludique avec le pédagogique. Il nous permet de découvrir l’Histoire, avec un grand H, de la typographie, en commençant par l’Antiquité dans son didacticiel, pour finir par les polices utilisées de nos jours. On retrouve par exemple, des niveaux consacrés à la Gothic, à l’Helvetica ou encore à la (très) décriée Comic Sans MS. Au fur et à mesure de son avancée on débloque des pages qui remplissent le livre de la typographie. Le gameplay est relativement sobre, très intuitif et permet une diffusion tout public et une prise en main facile. L’accent est mis sur le design et la qualité graphique du jeu, simple mais très recherchée. La...