Table ronde d’auteurs au colloque A quoi sert la littérature ? – Pourquoi et pour qui écrire ?

Table ronde d’auteurs au colloque A quoi sert la littérature ? – Pourquoi et pour qui écrire ?

Le 13 octobre 2017, à l’occasion du colloque international “À quoi sert la littérature ?”, se déroulant à la Maison Internationale de la Recherche de l’Université de Cergy-Pontoise sur le site de Neuville, les étudiants du Master Ingénierie éditoriale et Communication (IEC) ont assisté à une table ronde d’écrivains sur la thématique “Pourquoi et pour qui écrire ?”. Cet entretien littéraire a été mené par Joanna Nowicki et Axel Boursier, en présence des auteurs Rodrigo Blanco Calderon, Louise Lambrichs, Rouja Lazarova et Matei Visniec ainsi que le groupe des étudiants de M2 en charge de l’organisation de ce colloque. Quelques ouvrages des auteurs invités Quelques mots sur les auteurs… Si ces quatre auteurs ont été invités à prendre part à ce colloque, c’est parce qu’ils ont tous un rapport privilégié avec les mots et avec l’écriture. Matei Visniec, d’origine roumaine, est à la fois écrivain, journaliste, dramaturge et poète. Réfugié politique en France depuis 1987, il est à l’origine d’une quarantaine de créations, qui sont pour lui l’occasion de libérer sa parole. (Pour en savoir plus sur Matéi Visniec) Rodrigo Blanco Calderon est né au Venezuela et vit désormais à Paris. Auteur de cinq romans et considéré comme un des jeunes écrivains les plus talentueux d’Amérique Latine, il a auparavant donné des cours de théorie de la littérature à l’Université centrale du Venezuela dont il a été diplômé de lettres. (Pour en savoir plus sur Rodrigo Blanco Calderon) Louise Lambrichs, auteure française, a fait de la littérature son domaine de prédilection. Baignée dans les livres grâce à la profession de ses parents, elle a fait des études de philosophie...
Masterclass Marc Sanchez et Véronique Marrier

Masterclass Marc Sanchez et Véronique Marrier

Le 14 septembre 2017 la première masterclass du Master IEC a eu lieu. Les étudiants ont accueilli deux personnalités du Cnap (Centre national des arts plastiques) : Marc Sanchez, directeur du pôle développement culturel, partenariats et éditions et Véronique Marrier, chef du service design graphique. L’occasion pour les intervenants d’aborder les thèmes de la recherche, du design et du graphisme et les passerelles possibles entre ces domaines. Les dépliants ont été conçus de A à Z par l’équipe de Master 2 IEC en charge de la masterclass. Dans la salle, l’atmosphère est studieuse. C’est la première masterclass de l’année et les étudiants du master prennent place, déjà intrigués par la documentation et les affiches colorées qu’ils aperçoivent près des intervenants. Marc Sanchez et Véronique Marrier captent vite l’attention du public en présentant leur lieu de travail, le Cnap. Marc Sanchez et Véronique Marrier présentent aux étudiants les missions du Cnap. Le Cnap est un établissement public du ministère de la Culture créé en 1982 qui concourt à la vitalité de la scène artistique française dans le champ des arts visuels. Il assure la gestion du patrimoine contemporain national, veille à sa présentation publique, et encourage et soutient la création dans ses différentes formes d’expression (peinture, performance, sculpture, photographie, installations, vidéo, multimédia, arts graphiques, métiers d’art, design, design graphique). Véronique Marrier explique à l’aide d’exemples visuels les travaux qui peuvent être menés au Cnap. L’histoire du Cnap remonte pourtant bien au-delà des années 1980, tout comme la mission de gestion du patrimoine contemporain qu’il s’est fixée. En effet, il est l’héritier de la Division des beaux-arts, des sciences et des spectacles...
Chaire Leadership et Diversité de l’ESSEC

Chaire Leadership et Diversité de l’ESSEC

Depuis trois ans, des étudiants du master IEC participent aux activités de la Chaire Leadership et Diversité de l’ESSEC. « La Chaire Leadership et Diversité était créé en 2007, et travaille cette année avec L’Oréal comme partenaire principal. L’objectif majeur de la chaire est de promouvoir la mobilisation de la diversité (ex. genre, handicap, origines, âges etc.) au service du changement organisationnel.  A part le coté recherche qui mobilise les expertises des professeurs affiliés à la chaire, chaque année, on recrute une vingtaine des étudiants pour participer dans le programme pédagogique de la chaire entre janvier et juin qui est conçu avec nos partenaires. Les étudiants suivent un séminaire dans lequel ils rencontrent des champions de la diversité et les managers opérationnels qui gèrent quotidiennement des problématiques lié a la diversité.  Ils travaillent sur un projet de groupe proposé par nos partenaires et présentent leurs résultats dans une conférence avec une centaine des professionnels en juin. Pour faire vivre l’objectif de la chaire, les groupes de travail sont conçue pour être la plus diverse possible (ex. genre, origines, âges, filière académique, expériences etc.). » En 2016, Anne-Laurence Ndaptjé, étudiante en master 2 IEC, avait été sélectionnée pour participer au Forum mondial « One Young World ». Elle revient sur son expérience en anglais.   ONE YOUNG WORLD 2016 | HOW OTTAWA MADE US MORE THAN DREAMERS (from left to right) Anne-Laurence Ndaptjé, Arvind Palanisamy, Rongyan Sun, Marie Cipriani, Yuhang Peng in front of Ottawa’s Parliament Hill. When we all got the news that we will go in Ottawa to attend the One Young World summit in early october, the majority of us couldn’t believe it. We understood the magnitude of this news....
Stand IEC au Salon Livre Paris

Stand IEC au Salon Livre Paris

Depuis 2011, le master IEC est présent au Salon Livre Paris. L’ensemble de l’organisation est assumée par un groupe d’étudiants de M2 et leur tuteurs. Cette présence assure la visibilité du master dans le monde de l’édition et permet de créer des lien avec des partenaires institutionnels (organisations de débats, d’ateliers, promotion de publications et de la recherche à...
Séjour d’études à Lisbonne, mai 2017

Séjour d’études à Lisbonne, mai 2017

Huitième année de séjour d’études à l’étranger – cap sur Lisbonne et la découverte du paysage éditorial et communicationnel lusophone.   Avouons-le, il a fait froid l’année dernière, à Helsinki. En mai 2017, les M2 IEC ont complètement changé la direction – cap sur le Sud. Lisbonne, certes, non pas la touristique, mais la professionnelle et culturelle. Du lundi 15 au vendredi 19 mai, les étudiants du Master 2 Ingénierie éditoriale et Communication ont fait des visites professionnelles de maison d’édition, d’agence littéraire, d’agence de communication, de l’Université de Lisbonne, ont profité d’un aperçu de la vie locale avec un tour historique guidé de la ville et la dégustation de spécialités culinaires ! Les étudiants qui ont pris part à ce voyage sont tous apprentis dans les domaines de l’édition et/ou de la communication. Ainsi, les visites professionnelles leur ont permis de s’ouvrir à des problématiques liées à ces secteurs mais aussi, grâce à leurs expériences propres, de comparer le marché français et son fonctionnement, avec le marché portugais. Le master IEC à l’Université de Lisbonne. Première particularité, le salon du livre de Lisbonne. Dès le jour de leur arrivée, les étudiants ont rencontré les membres de l’association APEL, en charge de l’organisation de ce salon à l’air libre, familial et informel, qui dure plusieurs semaines et est conçu comme un lieu de promenade. Puisque l’entreprenariat est encouragé au sein du master IEC, nous avons choisi de visiter une jeune et très dynamique maison d’édition jeunesse : Pato Logico. Son équipe de sept personnes s’emploie à réaliser des ouvrages design et poétiques pour enfants, mais qui séduisent tout autant leurs...