Jeu-concours : une dictée sans faute pour la centième « ficelle »

Ficelle nf. 1. corde très mince. 2. pain de fantaisie mince. 3. FIG procédé, truc : connaître les ficelles du métier. 4. Nom d’une revue de poésie créée par Vincent Rougier en 1995.

Cette dernière définition est absente du dictionnaire mais désormais indissociable de l’illustre revue du même nom. Vincent Rougier, cet éditeur que j’ai rencontré par hasard au Salon de la Revue en octobre dernier en est le fondateur. Comment ne pas se lier d’amitié pour un artiste aussi protéiforme, passionné de peinture, gravure, reliure, à l’origine de créations littéraires détonantes ?

Déambulant sur un autre chemin de réalités, Vincent Rougier a plusieurs cordes à son arc (et bientôt 100 « ficelle » !) : outre le travail éditorial qu’il entreprend avec patience et minutie, il a choisi de se mettre à la couture pour assembler ses fins ouvrages. « ficelle », c’est déjà une centaine de numéros qui gravitent dans le cercle des ficelliens ou autres lecteurs férus de mots et d’authenticité. Pour célébrer la centième « ficelle » cette année, Vincent Rougier et son comité de lecture anonyme organisent un jeu-concours attractif : imaginer et écrire une dictée de poésie que les lycéens écriraient sans faute (1000 à 2000 signes, sms accepté, une illustration). Vous avez jusqu’au 31 octobre 2010 pour envoyer votre dictée. Les dictées poèmes sélectionnées seront éditées et imprimées en janvier 2011. Cette fantaisie littéraire donnera lieu à divers événements lors du Printemps des poètes l’année prochaine.

Alors, tous à vos plumes pour écrire un texte qui fera triompher la nouvelle génération et la magie des mots !

Pour plus d’informations concernant ce jeu-concours : http://rougier-atelier.com/animation.php

Et pour le plaisir de découvrir un artiste qui connaît les ficelles du métier, n’hésitez pas à consulter son site (http://rougier-atelier.com/) ou à vous abonner à la revue « ficelle », tout simplement!