La TVA sur le livre à 7% : quelles conséquences ?

La TVA sur le livre à 7% : quelles conséquences ?

C’est le 1er avril 2012 que la loi sur l’augmentation de la TVA, qui passe de 5,5% à 7%, est entrée en vigueur. Cette mesure, contestée par la profession, et notamment par les éditeurs indépendants qui ont récemment adressé une lettre ouverte aux candidats de la présidentielle, fait partie du plan de rigueur du Premier ministre François Fillon. Le Premier ministre  a décidé en novembre 2011 de la hausse de la TVA pour les produits considérés comme n’étant pas de « première nécessité », portant le taux réduit de 5,5% à 7 % pour les livres. Cette mesure, appliquée à l’industrie du livre, doit rapporter environ 60 millions d’euros à l’État. D’abord fixée au 1er janvier 2012, les opposants à cette hausse étaient parvenus à un report de trois mois avant la mise en application de la loi afin de laisser le temps aux libraires de se préparer. Malgré ce délai, la profession est inquiète pour son futur. L’effet le plus visible pour nous lecteurs : une (faible) augmentation des prix Les lecteurs ne devraient pas ressentir cette hausse de TVA car l’augmentation des prix est faible. Les prix des livres papiers n’augmentent que de quelques centimes, entre 20 et 30 centimes d’augmentation. Une mesure redoutée par les libraires Les libraires, qui sont en proie à des difficultés notamment à cause de la progression des ventes de livres en ligne, redoutent cette hausse de la TVA qu’ils perçoivent comme un coup de massue supplémentaire malvenu. Les principales craintes des libraires sont de voir leurs taux de rentabilité et leurs marges diminués. Ces deux arguments ont récemment été remis en cause dans un article...
Faire des livres ! À quoi bon ?

Faire des livres ! À quoi bon ?

Voici le thème de la cinquième édition du Forum des Métiers du livre qui s’est tenu à la maison des métallos les 3, 4 et 5 février dernier. Organisé par l’association la fontaine O livres et animé par le magazine littéraire actualitté.com, ce salon était consacré à l’avenir de tous les métiers du livre, de l’éditeur au graphiste, en passant par le libraire et le bibliothécaire. En plus d’happenings poétiques ou d’ateliers pratiques sur la conception d’un livre, nous avons assisté à de nombreux débats sur les thèmes les plus variés. De la BD à la littérature graphique, des professions littéraires aux métiers du graphisme, tout est passé au crible des éditeurs parisiens indépendants invités pour l’occasion. Au cœur du débat, ce paradoxe : Chaque année 65 mille nouveaux titres sont publiés en France alors qu’au même moment, plus de 55 millions d’exemplaires sont envoyés au pilon. L’édition continue chaque année de perdre des emplois. Des contresens qui ont fait surgir bien des interrogations. Peut-on aujourd’hui vivre en tant qu’éditeur indépendant sans être écrasé par les géants de l’édition ? Une telle surproduction éditoriale engorge les librairies ou les bibliothèques, et rend extrêmement difficile pour les éditeurs inconnus de faire sortir un ouvrage en dehors de la masse existante. Pourtant, la réduction des coûts de fabrication avec le développement de l’impression numérique facilite les projets des petites maisons. Ainsi, quels nouveaux changements sont à prévoir ? Que faire face au raz-de-marée du livre numérique ? Pourquoi et comment monter une maison d’édition ? Quel avenir pour les métiers graphiques ? Va-t-on perdre le livre à cause de sa dématérialisation...
La librairie Tonkam ferme ses portes

La librairie Tonkam ferme ses portes

Un lieu symbolique des fans de mangas ferme aujourd’hui ses portes : la librairie Tonkam, l’une des premières librairies à avoir importé des bandes-déssinées et animes japonais, a vécu son dernier jour. Victime d’un bailleur gourmand (ce dernier a en effet décidé d’augmenter le loyer du local de plus de 150% !), la librairie Tonkam, située rue Keller, a définitivement fermé ses portes ce soir. Bien sûr, il n’y a pas péril en la demeure : cette fermeture n’affectera pas les activités d’éditeur de Tonkam, auxquelles le nom est le plus souvent associé de nos jours (ils publient notamment les versions françaises d’Angel Sanctuary, de Dragon Quest – La quête de Daï – plus connu chez nous sous le nom de Fly du fait de la première traduction appliquée au manga et à l’anime par J’ai Lu – ou de certaines des œuvres du studio CLAMP). Et les fanas de japanimation et de culture nippone pourront toujours se rabattre sur l’une des nombreuses boutiques qui ont fleuri dans la quartier, et avec lesquelles Tonkam n’aurait pu rivaliser avec des charges fixes démultipliées. Mais la librairie Tonkam gardait une aura particulière : elle avait en effet été l’une des premières à importer en France des articles liés aux mangas ou à la japanimation. Elle a ainsi eu un rôle important dans la diffusion de la culture japonaise, puisqu’elle proposait des mangas et animes en japonais, un magazine, Tsunami (aujourd’hui arrêté), et de nombreux produits dérivés, à une époque où s’intéresser à ce type d’ articles était perçu comme de l’arriération mentale… La librairie était également un lieu de rencontres les week-ends, les clients en...
Soirée de lancement Capharnaüm n°2, les éditions Insomniaques

Soirée de lancement Capharnaüm n°2, les éditions Insomniaques

Les éditions Insomniaques sont ravies de vous inviter au lancement du second numéro de Capharnaüm, revue de créations libres sur le thème « faire sa cuisine ». Les éditions Insomniaques est une association qui a pour but de faire partager l’amour du livre, des mots et des formes. Chaque bénéfice est automatiquement réinvesti dans un nouveau projet éditorial, donc plus nous vendons de livres, plus nous en produirons ! Capharnaüm est la revue bisannuelle des Insomniaques. Cette tribune libre invite artistes, dessinateurs, écrivains et créateurs en tous genres, à créer autour d’un thème. Dans cette édition vous retrouverez des dessins, des BD, des nouvelles, des poèmes, des recettes, des jeux, etc… Rendez-vous à la librairie culinaire La Cocotte, Jeudi 8 avril de 18h à 20h30 pour découvrir le 2e numéro de la revue et rencontrer ses créateurs ! Plus d’informations : www.lesiteinsomniaque.com...